Les plus belles maisons


À Porto Rotondo, la maison est un authentique culte. Les eaux vert émeraude et le parfum du maquis méditerranéen motivent la course à la perle rare, et personne ne liquide ni ne vend à bas prix une propriété acquise sans doute dans les années 70 qui serait difficile, voire même impossible, à racheter au prix du marché actuel. Les villas Pieds dans l’eau ou celles sur le port sont des constructions en granit qui passent de génération en génération, tel un précieux héritage. Tout comme les résidences de Porto Cervo, Cortina ou Capri, elles peuvent se targuer d’une très grande valeur avec leur allure de palais royal. Dessinées par un architecte super star, elles possèdent toutes un jardin féérique. Quand ces demeures changent de propriétaire, tout le village le sait à l’instant même.

À Porto Rotondo, les promenades de villas en villas se font en bateau ou à pied à travers les jardins. Quoi qu’il en soit, les promeneurs s’amusent à deviner le nom des villas et à imaginer le genre de vie mené derrière ces beautés naturelles.  La balade vous amène à Punta Lada en passant devant un point de vue tout simplement spectaculaire sur Punta Volpe et sur les îles Soffi et Mortorio. Ce chemin vous mène ensuite droit à Villa dei Pesci. Si vous descendez ensuite vers la gauche, vous arrivez sur Via della Certosa. La route continue sa descente vers la mer avec, à gauche, un complexe résidentiel de trois villas appelées Marina Piccola. Ces appartements sont extrêmement appréciés en raison de leur sécurité, de leur discrétion et de leur délicieuse petite plage avec vue sur Cala Sabina et sur l’île de Tavolara, accessible uniquement par la mer.

Au bout de cette rue, le grillage de Villa Hanish protège la propriété d’un Allemand passionné de botanique. Avec le jardinier Michelino, M. Hanish a composé son propre paradis d’essences. Si vous poursuivez votre chemin, vous arrivez juste devant l’entrée jalousement gardée de Villa Certosa. La villa plus célèbre de Porto Rotondo, sans doute la plus célèbre de la Costa Smeralda, est celle de l’ancien Président du Conseil italien Silvio Berlusconi. Construite dans les années 90, le jardin où se lovent les structures, ferait pâlir d’envie le Roi Soleil. Retournez ensuite sur Via Punta Lada et continuez à droite jusqu’à un petit rond-point où vous pouvez revenir sur vos pas. Vous verrez deux superbes grillages de bonze et, derrière eux, des « Choisya speciosa » – des arbres dont le tronc ressemble à une bouteille – avec leurs splendides fleurs roses, et des arbustes tropicaux qui se sont acclimatés à merveille à la Sardaigne. Retournez vers la bifurcation pour Punta Volpe en direction du rond-point d’où part le sentier pour accéder à la plage du même nom. La villa avec tour nuraghe, que vous voyez mieux lorsque vous prenez de la hauteur sur les rochers, appartient à M. Carl Hahn (celui de la Volkswagen comme l’appellent les habitants de Porto Rotondo). À cet endroit, vous pouvez apprécier une vue imprenable, à droite, sur Capo Figari et Tavolara, et à gauche, sur Cala di Volpe, le Pevero et Capriccioli. Si vous grimpez vers Porto Rotondo, vous traversez le village de Punta Volpe, une sorte de crèche en pierre locale qui s’inscrit parfaitement dans la nature, en surplomb des eaux cristallines qui lèchent l’isthme naturel. Prenez la petite route vers la droite qui descend vers Villa Guttuso qui appartenait autrefois à Marta Marzotto et qui doit son nom au célèbre artiste qui réalisa ses fresques. Cette villa, en face de la plage de Punta Volpe, est désormais de propriété russe.  Après Punta Volpe, tournez à droite sur Via Clelia Donà delle Rose, vous longez un long mur qui vous mène à l’entrée de l’hôtel Sporting. Derrière ce mur se dissimule la villa Donà dalle Rose, demeure du Comte Luigino, créateur et réalisateur, avec son regretté frère Nicolò, du village de Porto Rotondo.

Et de l’autre côté du village, encore des villas : Villa Boldrocchi, Villa Persico qui se perd dans une mer d’oliviers séculaires et Villa Swarovski peuvent être admirées en pleine baignade dans les eaux de la petite plage de Rudargia. Par terre ou par mer, impossible de ne pas voir, en raison de leurs dimensions, les « villas des russes » ou celle du magnat Manasir Ziyad, surveillée par une multitude de caméras, qui domine Punta Nuraghe. Dans le village, prenez les escaliers qui mènent du port de plaisance à Piazza San Marco, puis levez les yeux pour apercevoir les colonnes qui ornent la terrasse la plus admirée et la plus enviée du village : celle de Villa Gobetti. En amont du port de plaisance, vous pouvez découvrir les maisons du quartier Parioli qui appartenaient autrefois à Virna Lisi, à la femme du réalisateur Rosi et à la Casbah. C’est encore là que passe ses vacances le Prince Ruspoli. Au-delà du petit pont de la darse, vous trouvez Villa Fontana au-dessus du fleuriste Iris qui se distingue par sa terrasse « blanc total » donnant sur le port et par son superbe bougainvillier. La villa offre une vue incroyable sur les colonnes de granit qui marquent l’entrée du port, sur le Yachting Club et sur le port de plaisance. Elle a déjà été figée sur les meilleurs magazines de décoration d’intérieur. Presque dissimulée à l’entrée du port, du côté de Piazzetta Rudalza, vous apercevez une autre villa bien connue des habitants de Porto Rotondo : Villa Barilla s’ajoute à la longue liste du voisinage. Avec leurs noms importants et leur style discret, ces villas ont toutes en commun un grand amour pour le lieu.

Testi by N.T