Les plages secrètes


À Porto Rotondo, l’art du « Dolce fare niente », autrement dit « de ne rien faire », passe obligatoirement par la « vie de plage », un rituel à accomplir correctement pour en profiter au maximum. Sur cette côte, l’habitude est de passer les journées dans les eaux cristallines, sur des plages au sable blanc ou de granit rose, devant un panorama sans égal. L’habitude est aussi de changer de plage pour s’en mettre plein la vue. Les vacanciers habituels ont tous une plage favorite. Mais si vous cherchez le calme et la paix, Porto Rotondo recèle des petits coins de sable et d’eau extrêmement appréciés par les romantiques fidèles.

Si vous ne voulez pas vous plier à la tradition de la baignade en groupe sur Tartarughino Beach, cherchez les petites plages qui sont restées « comme autrefois » sur Spiaggia dei Sassi, autrement dit sans structures ni services, où vous pouvez prendre un bain de soleil topless, où personne ne vous gêne avec des jeux de beach ball, où ne passe aucun (ou presque) marchand ambulant… Les « effets secondaires » de ce choix sont peu nombreux et supportables : amener des chaussures pour marcher sur les rochers, un parasol, de quoi manger et boire, sans oublier, bien évidemment, une bonne crème solaire.

La petite plage de Rudargia vous évite la foule. Pour y arriver, prenez Via del Sagittario, puis vous avez le choix entre la descente la plus raide, celle qui frôle le mur d’enceinte de Villa Persico, et le chemin à droite au fond du parking qui vous fait passer devant le splendide jardin de Villa Boldrocchi. Dans les deux cas, vous arrivez à un sentier bloqué entre les murs d’enceinte des deux propriétés. Suivez-le pour arriver à la mer. Sur la plage, vous trouverez le petit bar du célèbre Angelo. Pour la plage libre, continuez jusqu’au bout. Là, vous pouvez vous y relaxer tout en admirant le spectacle de la superbe plage Ira envahie par les touristes dès le début de la saison. Une deuxième façon d’échapper à l’invasion des touristes est la petite plage de Punta Lepre surnommée « spiaggia dello Sporting , la « plage du sporting », en plein centre.

Nombreux sont ceux qui sous-estiment ce délicieux petit coin qui se dissimule parmi les brise-lames donnant sur la belle structure. Une paix absolue règne à cet endroit avec vue sur la Costa Smeralda. Vous pouvez aussi utiliser les douches et toilettes du port de plaisance de Porto Rotondo. Non loin de là, sur Piazzetta dello Sporting, la légendaire madame Maria vend des journaux et cigarettes, tout près du Bar dei Marinai. Troisième possibilité : la plage de Punta Volpe. Pour atteindre cette splendide plage, vous devez traverser Punta Volpe jusqu’à son rond-point final. Là, vous pourrez vous laisser bercer par la paix, le silence et le panorama, tout en admirant les bateaux à voile ou les superbes yachts. Une quatrième alternative est sans doute la plage préférée des habitants de Porto Rotondo, peut-être aussi votre petit coin de paradis : la plage Hruska ! Vous devez vous armer de bonnes chaussures, parce que pour profiter de cette perle, vous devez traverser les rochers et emprunter le sentier à droite de la Spiaggia dei Sassi. Après la plage Shirley Bassey, où vous pouvez faire une halte pour une première baignade, continuez votre chemin ! La petite plage, qui se termine par l’ancienne villa des frères Hruska, est un petit coin de paradis digne des Caraïbes, et il n’attend que vous !  Enfin, avant de reprendre le ferry ou l’avion, consacrez un peu de temps à la plage de galets Rudalza. Pour y aller, passez par Via del Plumbago. Depuis la plateforme en face de l’entrée du port, à la moitié de la matinée ou au crépuscule, vous pourrez y admirer des bateaux tout bonnement splendides.

Text by N.T